ECOLO
 
 

Les jeunes dans le programme Ecolo

Découvre les points du programme d'Ecolo Nivelles qui te concernent !

- Une ville où tous les ménages peuvent espérer un logement décent

- Une ville où de l’enfance à la vieillesse, chacun et chacune est pris-e en compte


Une ville où tous les ménages peuvent espérer un logement décent

Louer un studio à Nivelles ? 350 à 450 €. Un logement 2 chambres ? Plus de 700 €. Acheter une petite maison 3 chambres : minimum 180.000 €. Un terrain de 10 ares : au moins 100.000 €.

Comme ailleurs en Brabant Wallon, à Nivelles, les plafonds pour obtenir des aides de la Région sont trop bas vu le prix de l’immobilier

Quant au logement social : entre 2 et 5 ans de patience pour qu’une infime partie des 1145 ménages sur la liste d’attente de Nivelles obtienne un logement. Pourtant, la Ville et surtout le CPAS sont propriétaires de nombreux terrains mais le pouvoir public ne joue pas son rôle de régulation.

Il faut que Nivelles reprenne souffle. Et c’est possible. Des solutions créatives, nous en proposons :

  • créer une régie foncière autonome ;
  • mener des projets de rénovation mixte (à l’ancien Commissariat de Police rue des Canonniers par exemple) ;
  • réaliser un plan d’ancrage digne de ce nom où sont associés tous les acteurs actifs sur le terrain nivellois en veillant à diversifier l’offre afin de permettre à tous types de ménages de trouver le nid attendu : logements locatifs en suffisance tant dans le secteur privé que dans le secteur social, maisons et appartements publics pour accès à la propriété, terrains proposés à prix réduits, etc…... Au vu du vieillissement inéluctable de la population, les plans d'aménagement permettront la construction de petits immeubles à appartements mais éviteront les immeubles tours ;
  • conditionner les permis de lotir à la construction de 10% de logements revendus au public à prix coûtant ;
  • créer un service « logements »

    Une question ? Un commentaire ? Une proposition ? Contactez-nous !

    retour

    Une ville où de l’enfance à la vieillesse, chacun et chacune est pris-e en compte

    On pourrait croire que tout va bien socialement à Nivelles ;

    Les recettes de l’impôt, sans augmentation ni de son taux (que du contraire), ni de la population a augmenté chaque année depuis 6 ans.
    Cette augmentation de la richesse ne peut que nous réjouir mais ne doit pas masquer les difficultés sociales vécues par bon nombre d’habitant-e-s

    A Nivelles, le nombre de chômeurs a augmenté de plus de 150% en 6 ans.
    La pauvreté augmente et il est indispensable de mener une politique sociale qui tente de palier ce problème.

    Grâce à la ténacité des conseillers et conseillères Ecolo au conseil communal,

  • le fonctionnement et le taux d’occupation de la crèche se sont améliorés
  • l’accueil extrascolaire est enfin organisé en collaboration avec tous les réseaux d’enseignement, les associations sociales, culturelles et sportives

    Grâce au suivi du conseiller Ecolo au CPAS, la nouvelle maison de repos est ouverte et remplace ce que les Nivellois appelaient à juste titre l’Hospice. Cette maison de repos s’est concrétisée grâce aux subsides accordés par le Ministre ECOLO Detienne qui tenait compte de la qualité des projets, des critères objectifs et non de la composition des majorités en place.

    Malgré sa richesse sociale, Nivelles se caractérise par la dispersion et la concurrence des services sociaux communaux et par un manque de coordination des initiatives publiques et privées.

    Les subventions accordées par la ville aux associations, mouvements de jeunesse… sont aléatoires et peu transparentes.

    Nos propositions :

  • De la naissance à la fin de vie, tout citoyen attend un certain nombre d'aides des pouvoirs publics. Dès le plus jeune âge, les enfants doivent pouvoir être accueillis dans des crèches et par la suite dans des structures d'accueil extrascolaire en nombre suffisant.
  • Les associations s'occupant des jeunes, les mouvements de jeunesse et les clubs sportifs doivent également être soutenus par l'offre de locaux salubres et d'équipements adéquats et des aides financières réparties sur base de critères connus de tous. Il sera tenu compte des contributions financières des parents (cotisation, droit d’inscription,…) pour octroyer les aides publiques. Des travailleurs de rue en nombre suffisant iront à la rencontre des jeunes qui sont en décrochage scolaire ou social et qui ne fréquentent pas ou plus les organisations subventionnées.
  • Vis-à-vis des ménages, Ecolo ne veut pas faire de Nivelles une portion de la riche périphérie bruxelloise. Nivelles n'est pas une cité dortoir. Mixité sociale et diversité culturelle doivent caractériser ville et villages. De plus, l'offre de services sociaux et éducatifs doit permettre de trouver satisfaction à la plupart des besoins quotidiens des ménages au sein de la commune.
  • Quant aux personnes âgées, l'effort en cours sera poursuivi en vue d'offrir une palette de services dont des logements adaptés;
  • Les initiatives intergénérationnelles seront soutenues, voire initiées par l'autorité locale;
  • Une aide au répit des familles qui vivent quotidiennement avec des personnes dépendantes que celles-ci soient âgées, malades ou porteuses de handicaps doit être organisée;
  • La bonne accessibilité des lieux et espaces publics sera analysée lors de chaque investissement public. L'accessibilité demeure un facteur essentiel d'intégration et de convivialité pour tous et spécialement pour les personnes à mobilité réduite ayant besoin d'adaptations (que ce soient les familles avec jeunes enfants et poussettes, les femmes enceintes, les personnes handicapées, âgées, accidentées... soit 40% de la population).
  • La lutte contre l'exclusion sociale des plus démunis reste également une priorité et nécessite une plus grande collaboration entre tous les acteurs publics et associatifs. Au-delà de l'imposition de démarches individuelles d'insertion, y compris par la contractualisation, Ecolo tient à valoriser le travail collectif et communautaire en matière d'insertion sociale.

    Une question ? Un commentaire ? Une proposition ? Contactez-nous !

    retour

  • Ca bouge !

    A visiter - Calculer votre "poids en CO2" sur ClimatMundi ou Action Carbone

    A consulter - Le site de la Régionale Ecolo du Brabant Wallon
    Pour aller plus loin

    A appliquer - Quartiers durables. Pistes pour l’action locale.
    Pour en savoir plus

    Actu ECOLO
    Remonter en haut de la page